fbpx

Gaspard Freediving

Pourquoi l’orientation du regard est importante

Lorsque l’on commence l’apnée, une erreur classique et tout à fait normal consiste à lever la tête pour regarder vers le fond, vers là où l’on va. C’est bien sur une des erreurs que l’on cherche à corriger en priorité et ce pour plusieurs raisons :
– Tout d’abord, on veut éliminer tout risque de blessure et s’étirer en profondeur est une source potentiel de blessure particulièrement importante.
– Ensuite, on veut avoir une position hydrodynamique efficace qui nous fera produire le moins d’effort possible et améliorera donc notre consommation d’oxygène. Il faut donc privilegier une position « neutre » qui sera plus reposante.
– Par ailleurs la compensation sera plus facile avec le menton rentré
– Et enfin, avoir le cable en face de soit reste le meilleur point de repère pour ajuster son palmage ou sa position de freefall lorsque ces éléments ne sont pas encore acquis à 100 % : en regardant vers le bas, vous perdrez ce point de repère particulièrement fiable et votre technique risque d’en patir.

Pourtant au-delà de la positon du corp/tete qui sont donc particulièrement importants, il m’arrive fréquemment de corriger la position des yeux, du regard de mes élèves.

En effet, une fois que je leur demande de garder la tete et le corp en position neutre certains veulent toujours regarder vers le bas et vont regarder (souvent inconsciemment) vers le plomb tout en levant la tete le moins possible. On pourrais facilement se dire « pourquoi pas » : puisque finalement l’essentiel est sauf ! Chercher à corriger l’orientation du regard relève-t-il alors du « chipotage » ?

A mon sens absolument pas. En fait la position du regard va avoir un impact direct sur votre état mental. Si vous regarder vers le plomb, si vous regardez là où vous allez, vous vous projetez automatiquement dans le futur, vous avez pour « but » d’atteindre le fond, vous êtes mécaniquement en « mode challenge ». A l’inverse en regardant droit devant vous, vous serez plus enclin à rester centré sur l’instant présent, sur votre ressenti, sur vos sensations qui n’en seront qu’améliorées. Si le plomb a été placé à une profondeur qui vous correspond, vous n’avez pas à vous demander si vous êtes bientôt arrivé ou non, vous n’avez pas à vous demander où vous en êtes, vous n’avez qu’à vous concentrer sur votre technique et votre compensation le reste est anecdotique. Vous verrez alors qu’atteindre le plomb deviendra presque une surprise, vous ne vous direz plus « cool enfin !» mais plutôt « ah bon déjà ? Ok demi tour alors ».

Comme je le mentionnais plus haut certains plongeurs n’ont pas toujours conscience de l’orientation de leur regard et c’est souvent inconsciemment qu’ils regardent vers le bas (il faut d’ailleur souvent leur montrer la video de leur plongée pour qu’ils en soient convaincus !). Un exercice que je donne fréquemment lorsque des élèves continuent de regarder vers le bas inconsciemment consiste à se concentrer sur la surface : pendant la descente il s’agit toujours d’avoir le cable en premier plan mais d’avoir constamment la surface dans le champs de vision : pas la surface juste au dessus, la surface lointaine suffit. Cela vous aide généralement à trouver un état mental adéquat qui ne rendra vos plongées que plus faciles et agréables.